Les experts et artistes internationaux a la fabrique de Karabakh Carpet

1457693_741642465850769_137307830_n

Novembre 20 – 22, 2013, avec le soutien du Ministère de la culture de la République d’Arménie, la conférence «Jonction arménien: Les traditions du tissage de tapis» a démarré a Erevan. Cette conférence avait pour but de discuter des questions liées a la culture du tissage de tapis arménien. Dans le cadre de la conférence ont été discuté des questions sur la culture du tissage de tapis, surtout la place de l’Arménie dans le système de la culture de tissage de tapis de l’Asie, les particularités de la décoration des tapis arméniens traditionnels et contemporains, des technologies modernes pour rénover les tapis.

Dans la conférence ont pris part des experts renommés des Etats-Unis, France, Allemand, Italie, Grande-Bretagne, Pologne, Autriche, Liban, Arménie et Haut-Karabagh.

Des organisations de tissage ont été aussi engagées dans la conférence. Le directeur de la compagnie Karabakh Carpet, Sevak Khatchatryan, a prit part a la conférence, en tant que représentant l’Artsakh. Quelques membres de la conférence ont visité l’Artsakh et prit connaissance du procès de tissage de tapis en Artsakh. Ayant visité la compagnie Karabakh Carpet, les participants de la conférence ont partagé leurs impressions: «Je suis très heureux et surpris de ce que j’ai vu en Artsakh.  Ayant visité la compagnie Karabakh Carpet et voyant ses produits et ses conditions de travail, je me sentais tres fier et ce  sont des bonnes raisons pour être fier – a noté Gurgen Arakelyan, qui représentait l’Espagne  dans la conférence – avant d’ajouter – actuellement une partie des magazines de tapis en enchères dans le monde sont des tapis du Karabagh. En fait les tapis du Karabagh sont connus dans le monde, mais il faut créer maintenant des conditions pour en faire un produit sur le marché international.

Les résultats de mes études dans la compagnie Karabakh Carpet montent que les tapis produits dans cette fabrique sont de tres bonne qualité, la matière première est pure et naturelle, elle n’est pas synthétique. Aujourd’hui, le marché mondial recherche des tapis fait a la main avec des matériels naturels, cette fabrique répond a cette demande» – a dit le spécialiste G. Arakelyan.

Comme assure l’expert du tapis «Aujourd’hui les tapis faits en Artsakh sont des produit demandés. Ca fait longtemps que j’observe les activités de la fabrique de tapis d’Artsakh. Personnellement j’ai donné beaucoup de croquis a la compagnie. Certainement il y a des gouts et demandes différents dans le monde. Tous les tapis tissés dans cette fabrique sont typique de la culture du tissage de tapis en Artsakh. Il y une compétition sévère dans le marché du tissage de tapis, et Karabakh Carpet en est aux premières étapes de son développement. Evidement il sera difficile d’avoir une place dans ce marché, mais nous devons travailler pour cela et je suis sur qu’un jour les tapis d’Artsakh auront trouvé leur place dans le marché international».

Le tapis du Karabakh à une tradition tres importante – a noté le participant Italien a la conférence internationale, Stefano Ionescu, qui a visité la compagnie Karabakh Carpet – «Quand tu travailles avec quelques chose de traditionnel et ancienne, c’est difficile de le reproduire. Les tapis anciens du Karabakh sont des magnifiques exemples d’art. Il y a des tapis pour les consommateurs modernes, qui peuvent servir de décorations pour leur maison. Je suis heureux de voir des employés jeunes parmi le personnel. Quand au marché international, c’est difficile de le comprendre, il a des particularités. Peut-être aujourd’hui Karabakh Carpet est un des meilleurs exemple de tapis traditionnels d’Arménie, mais la compagnie doit encore grandir». Tadeusz Maydan, artiste polonais et professeur, qui a aussi visité l’Artsakh, a surtout noté que il aime la couleur des tapis du Karabakh, qui est particulière. «Je crois que vous pouvez présenter ces tapis sur les marchés internationaux. Beaucoup des gens vont les aimer».